L’Equitation de Tradition Française, patrimoine mondial de l’Unesco

Le but de cet article est de vous faire part de la démarche de Philippe Karl vis à vis de l’inscription de l’Equitation de Tradition Française au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Sur le site de l’Unesco, voici ce que nous pouvons lire:

« L’équitation de tradition française est un art de monter à cheval ayant comme caractéristique de mettre en relief une harmonie des relations entre l’homme et le cheval. Les principes et processus fondamentaux de l’éducation du cheval sont l’absence d’effets de force et de contraintes ainsi que des demandes harmonieuses de l’homme respectant le corps et l’humeur du cheval. La connaissance de l’animal (physiologie, psychologie et anatomie) et de la nature humaine (émotions et corps) est complétée par un état d’esprit alliant compétence et respect du cheval. La fluidité des mouvements et la flexibilité des articulations assurent que le cheval participe volontairement aux exercices. Bien que l’équitation de tradition française soit exercée dans toute la France et ailleurs, la communauté la plus connue est le Cadre Noir de Saumur, basé à l’École nationale d’équitation. Le dénominateur commun des cavaliers réside dans le souhait d’établir une relation étroite avec le cheval, dans le respect mutuel et visant à obtenir « la légèreté ». La coopération entre générations est solide, empreinte de respect pour l’expérience des cavaliers plus anciens et riche de l’enthousiasme des plus jeunes. La région de Saumur est également le foyer des enseignants, des éleveurs, des artisans (selliers, bottiers), des services vétérinaires et des maréchaux ferrants. De fréquentes présentations publiques et des galas donnés par le Cadre Noir de Saumur contribuent à assurer la visibilité de l’équitation de tradition française. »

C’est en soi une belle présentation mais est-ce bien cette belle équitation qui est pratiquée de nos jours?

C’est en effet ce que la « France équitante » pourrait représenter mais il suffit de faire un tour sur les terrains de concours amateurs et professionnels pour se rendre compte d’une toute autre réalité. Jusque dans les murs du si réputé
Cadre Noir, les images ne correspondent plus au texte…

Voici un éclairage apporté par Philippe Karl, une lettre ouverte adressée aux concernés: UNESCO_fr

 

Et en cliquant ici, soutenez cette démarche!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *